Ponceuse pour lisser faux ongles tendance ongle gel

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Devenir prothésiste ongulaire : de la formation au métier

Le job de prothésiste ongulaire est avantageux qui resort d’une expertise ou enseignement dans une école. Une formation est obligatoire pour la pose de faux-ongles, par contre, selon le système législatif, seules les titulaires diplômées d’un  CAP esthétique  ont la possibilité d’exercer une manucure. Dès l’instant où que la plupart des prothésistes ongulaires font du domicile, ou sont en institut polyvalent, elles se  complète  et maîtrisent également le maquillage, exercent des soins, coiffure, etc… Il sera préconisé de réussir son examen qui reste abordable en sortant du collège. Un enseignement de 2 ans.  Il serait vivement recommandé d’être titulaire d’un Bac professionnel et un  BTS .       

Condition du métier de prothésiste ongulaire

La manucure évolue et devient  un entretien rapidement fréquent  : s’offrir de superbes mains est une satisfaction, c’est aussi un avantage de peaufiner son allure ce qui est généralement très apprécié. Les prothésistes ongulaires sont contraintes accessoirement de se conformer aux nouveautés techniques qui ressortent quotidiennement dans la commercialisation. Souvent liée aux  produits novateurs, comme les nouveaux gels, l’acrylique, les résines, les vernis, fiberglass, acrygel.

Un métier recourut très souvent par les femmes.

Le revenu d’une prothésiste ongulaire peut varier selon les prestations en tant qu’indépendante. D’ailleurs, il est préférable de commencer en tant qu’indépendant sous le statut d’auto entrepreneur ou  œuvrer dans un institut pour un patron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *